Mouvement des populations et analyse des besoins

Environ 240 ménages de 1200 personnes enregistrées le 13 avril en provenance des villages de KIRMYA et BOURBOURA et le site de WADAROM 2, pour le village de FOURKOULOM. Au 30 avril 2020, près de 30,000 nouveaux personnes se sont déplacées en raison de crainte d’attaques armées.

 

Réponse aux besoins

La crise sanitaire du COVID-19 et l’intervention militaire de l’armé tchadienne dans la province du Lac suite à l’attaque des groupes armés non étatiques du 23 mars 2020 restent les faits qui ont marqué le mois d’avril.

La pandémie du COVID-19 avec ses mesures barrières (confinement, restriction de mouvements) a limité la capacité de réponse des partenaires du Cluster face aux besoins de PDI et retournés et surtout les nouveaux déplacés fuyant les zones de combat dans le LAC.

Pour une meilleure réponse aux besoins des populations face à la crise sanitaire du COVID-19 et l’évolution de la situation humanitaire dans la province du Lac, le Cluster a pris part à différentes rencontres d’échanges qui ont eu lieu les 04, 07, 17, 20 avril 2020. Ces réunions ont été organisées soit par le Cluster et son comité d’orientation stratégique (COS), soit par la communauté humanitaire, tant au niveau national que provincial.

Les principaux points abordés étaient:

-La révision du HRP 2020. il s’agit de réviser/réajuster les projets  soumis, voire supprimer certains, si nécessaire. De nouveaux projets pourront être soumis pour la réponse à la crise du COVID-19;

-La révision du plan de réponse d’urgence et la mise à jour du stock de contingence;

-Le suivi des mouvements de population

-Le plan de relocalisation des PDI de DIAMERON vers le nouveau site identifié (AMMA). Cette relocalisation concerne environs 25.000 à 30.000 personnes venues de BOMA et des localités insulaires, déclarées zones rouges, qui se sont installées sur 11 sites autour de DIAMERON.

-La participation du Cluster par l’entremise des ses membres aux différentes missions d’évaluations de besoins.

-Le suivi des activités de gestion de camps

 

Gaps et défis

La crise sanitaire du COVID-19 avec les mesures barrières, la restriction de mouvement et l’accès limité aux sites, présente un des défis majeurs pour la réponse urgente aux besoins des personnes déplacées.